Norvège : le système de santé (NIS)



Le système de santé en Norvège (NIS) est connu pour être l’un des plus développés et s’associe à un niveau de qualité de vie élevé. Bexpat, le réseau social des français à l’étranger vous aide à comprendre son fonctionnement pour les expatriés francophones.

 

S’enregistrer dans le registre national (Folkeregister)

La première étape pour pouvoir bénéficier du système de santé en Norvège (NIS) en tant qu’expatrié francophone, est de vous enregistrer en tant que résident de votre municipalité locale dans le registre national, appelé localement Folkeregister.

Une fois enregistré, vous recevrez votre Fødselsnummer qui vous permettra d’accéder aux soins en Norvège. Retrouvez toutes les infos sur le Fødselsnummer dans notre article Bexpat « Obtenir le Fødselsnummer pour s’établir en Norvège »

 

Consulter un médecin traitant (fastlege)

Après avoir obtenu votre Fødselsnummer, l’Etat vous assigne un médecin généraliste (fastlege) pour profiter des soins qu’offre le système de santé en Norvège. Cependant, sachez que si vous n’êtes pas satisfait de votre médecin généraliste, vous pourrez en choisir un nouveau deux fois par an.

Pour cela, vous devrez vous connecter au centre en ligne norvégien dédié à la santé « Helse Norge ». Vous pourrez ensuite changer et vous inscrire auprès d’un autre médecin généraliste à condition qu’il y ait encore de la place sur sa liste de patients. Le changement est effectif à partir du 1er jour du mois suivant.

Pour une consultation, il vous suffira de prendre rendez-vous par téléphone dans la clinique locale à laquelle appartient votre médecin.

 

Souscrire à une assurance santé (helseforsikring)

Dans le système de santé en Norvège, vous n’aurez pas de mutuelles comme en France. A la place vous pourrez souscrire à une assurance privée (helseforsikring). Elles permettent d’obtenir des rendez vous plus rapidement que dans le public.

Soins pour les enfants

En Norvège, les visites médicales sont gratuites pour les enfants jusqu’à l’âge de 16 ans. (Consultations et médicaments). De plus, les soins dentaires payés au prix fort sur le territoire, sont cependant gratuits pour les enfants de moins de 18 ans et ils ne payent que 25% de 18 à 20 ans.

L’accès aux médicaments

Le système de santé en Norvège (NIS) est basé sur une logique de franchises annuelles. Dès que le plafond est dépassé, les soins deviennent soit gratuits soit remboursés à taux élevés.

Pour les médicaments, le plafond est fixé à 1600 couronnes norvégiennes par an, soit 200€. Les médecins ne sont donc pas gratuits, un certain nombre sont subventionnés mais cela nécessite tout de même que vous payez un tiers payant (egenandel) jusqu’à l’obtention de la Frikort.

La Frikort est une carte gratuite qui permet de ne plus payer jusqu’au 31 décembre de la même année. La condition pour en bénéficier est d’avoir dépensé plus de 2200 NOK sur une année calendaire en frais de santé.

Bon à savoir : Si vous êtes étudiant, vous pouvez souscrire au plan international SMENO afin d’être remboursé à 100% de vos soins de santé en Norvège.

Numéros d’urgence à connaître

113 : Composez le 113 en cas d’extrême urgence afin de contacter l’ambulance/SAMU (Legevakt)

110 : Composez le 110 en cas d’incendie

112 : Composez le 112 pour contacter la police

Besoin d'un professionnel francophone ? Consultez le réseau des professionnels francophones sur Bexpat.